BD's on the WEB, la database BD du Loup.

NU-BD Au fil des recherches bibliographiques appliquées aux bandes dessinées publiées dans les lieux francophones, un besoin d'indexation des publications étrangères s'est souvent manifesté. Un pays comme les Etats-Unis est très en avance dans ce domaine. Pour les autres pays contributeurs, nous avons parfois été amenés à gérer nos propres index de leurs productions. En attendant mieux ...
C'est ce que vous trouverez récapitulé dans les pages qui suivent.



pays/info Espagne Italie Royaume-Uni
Drapeau España Italia UK
#séries 4 18 2
liens Tebeos Fumetti Comics



Compléments

Attention, les travaux, dont les résultats sont publiés ici, ne sont ni complets, ni définitifs.
Notamment, tout pays qui prendra en charge, de façon suffisamment précise (note 1) les données de sa propre zone linguistique, justifiera que les données que nous avons pu faire figurer ici soient supprimées. En fait, nous nous limiterons à fournir les pointeurs internet appropriés pour pouvoir accéder à ces données, dans leurs descriptions vernaculaires.

Il est par ailleurs clair pour nous que le meilleur endroit pour héberger un ensemble descriptif concernant les publications de bandes dessinées, est le pays où elles ont été crées et diffusées. C'est aussi le lieu idéal pour pouvoir retrouver un maximum d'informations descriptives, de crédits d'auteurs et de toutes les petites histoires de la vie des peuples qui y ont été associées.
Dans ce contexte, en aucun cas, nous ne pouvons prétendre présenter des données complètes, et entièrement satisfaisantes, sachant que même le langage constitue une barrière importante.
La mise à disponibilité des quelques informations que nous aurons pu regrouper ne doit donc pas être considérée comme de l'ingérence, mais plutôt comme une sorte d'aide préalable.
Nous aurions pû nous contenter d'ignorer tout cela, mais la (note 1) ci-dessous permettra à tous de comprendre notre démarche en l'expliquant ...



(note 1)

Une des caractéristiques des très nombreux illustrés; qui ont été publiés en France et en zone francophone pendant des dizaines d'années, est la diversité. On pourrait dire que celle-ci a été quasiment imposée par la Loi de Juillet 1949 qui créait une Commission de Censure pour l'ensemble des publications destinées à la jeunesse (et qui a bien débordé (!) après). On peut aussi retenir que les éditeurs qui se sont intéressés à ce secteur économique ont bien joué le jeu.

Le résultat de cette approche, l'évolution des mentalités et peut-être l'air du temps ont créé, disons à partir de 1950, une demande énorme. Et la satisfaire en se limitant aux publications locales s'est avéré impossible. Il y a donc eu, assez tôt, création d'une sorte d'internationale de la BD, et plusieurs pays ont échangé leurs productions.
Pour garder à notre propos une dimension locale, disons que nos éditeurs d'illustrés ont beaucoup échangé avec les pays les plus en avance sur la BD. Pour les citer par ordre alphabétique, ce sont l'Espagne, les Etats-Unis, l'Italie et le Royaume-Uni.
(Suisse et Belgique étant considérées comme appartenant à la zone francophone)

Et pour citer un exemple précis, nous avons régulièrement, en décortiquant le contenu de fascicules illustrés français, identifié, dans le même numéro, une histoire anglaise, quelques histoires américaines (souvent courtes) et une histoire espagnole. Certaines revues très diffusées ont aussi fait leur succès grace à de sympathiques héros italiens comme TEX.

Au bout du compte, la conclusion de travaux bibliographiques compliqués a pu se formuler comme suit : la quatrième histoire du n° 53 de la série Trucmuche est la traduction de la deuxième histoire du fascicule n° 125 de la série anglaise "Nobody" (les noms sont inventés). Et dans la mesure où l'on aurait retrouvé le nom des artistes ayant créé cette histoire anglaise, Nous pouvons ENFIN mettre un nom sur un dessinateur que nous avons beaucoup aimé (comme Robert MacGillivray). OUF!

Pour traiter (traduire et reformater) ces bandes dessinées étrangères, les éditeurs français obtenaient, directement ou via une agence de Presse, du matériel. Ce dernier a été conservé dans certaines archives, alors qu'il peut avoir quasiment disparu dans certains pays (le Royaume-Uni semble être dans ce cas ...). C'est par ce biais que nous avons été amené à reconstituer certaines productions étrangères, alors que la localisation de définitions suffisamment complètes dans leur pays d'origine a échoué.
Notre propos est donc de les aider, si possible...

Suivi
Glossaire
Retour Accueil

Prokov/DLGDL - v.5.1.0. - 07 novembre 2018